dimanche 27 août 2017

Championnats de France 2017 à Laragne :

Depuis le mois de mai, j'ai volé un peu en compétition, un peu en cross, un peu en vacances (au Pays Basque), et j'ai reçu ma qualification pour les Championnats de France 2017. Eu égard à mes résultats avant l'accident, je suis encore 288ème au classement permanent et donc qualifié suite aux divers désistements.
Au start au-dessus d'Aspres

samedi 29 avril 2017

Retrouver les automatismes

Un mois d'avril bien riche s'est présenté cette année. Après 2 petites heures de vol en plaine, je dois encore tester mon endurance (voler plusieures heures d'affilée), mon analyse en cross, mon mental en conditions thermique.
Bref, retrouver les automatismes !

Au départ de Crocy (Normandie)
Après une manche de compétition au treuil, où j'ai surtout rongé mon frein,  et tenté, après 30 minutes de bataille, de passer le start, les vacances vont me permettre de tester tout ça. Je prends une semaine en Savoie pour voler et randonner. Ça commence fort, dès le dimanche 9 avril, les conditions s'annoncent sympa.

Au déco sud de St-Hilaire du Touvet
Je décide de partir de St-Hilaire ; c'est le site de mes débuts, que j'apprécie, malgré ses impressionnantes falaises. Je mets 40 minutes à être à l'aise : il y a du monde le dimanche !
St-Eynard, Manivalle, Dent de Crolles, Granier... ça s'enchaîne bien, je me décide à faire la transition vers les Bauges, je connais la théorie, mais je n'avais jamais fait cette transition jusque la Savoyarde. J'accroche un peu bas, grosse bagarre dans du nord-ouest qui lèche le relief, puis gros petard de sortie sur la tranche... je fais une petite asymétrique — il faut que je sois plus attentif pour que ça n'arrive plus —.

Transition ves la Savoyarde (massif des Bauges)
Je me bats un peu pour ressortir, mais bascule sur la combe noire et ressors à la pointe du Galoppaz. Je m'enfonce dans les Bauges et fais demi-tour au-dessus de Montlardier.

samedi 1 avril 2017

Nouveau vol, nouveau site !

Aujourd'hui, j'ai inauguré un nouveau site. Grace au travail de José et Optivol, un nouveau site a été créé à Manneville-sur-Risle (à côté de Pont-Audemer et du Marais Vernier). Le site est orienté Sud-Sud-Ouest et accepte bien de Sud-Ouest à Sud-Est, l'idéal et bien sûr dans l'axe où le rendement semble le meilleur. Déjà 42km réalisés par José mercredi dernier... le potentiel est confirmé, direction le Nord-Pas de Calais pour les grands vols.

Christian au déco
Aujourd'hui c'était un peut travers droit, mais j'ai pu profiter de 25 minutes de vol bien sympa, à 5 minutes de chez moi. Ca c'est un site pour les vols du soir après le boulot... ce n'est pas si courant en plaine ;-)

Marina au-dessus de la crête de Manneville
Je continue la reprise tranquille ; demain manche de compétition au treuil à Crocy : je verrai bien si je sais encore utiliser mes GPS ??? Et ça fera plaisir de revoir les copains.

dimanche 26 mars 2017

J'ai revolé !

Un an et demi !

Un an et demi sans voler ; les conséquences de mon accident ont été plus longues que prévu. J'avais espéré revoler en loisir après 6 mois, mais la non-consolidation de mes os, m'a valu 2 opérations supplémentaires et finalement 19 mois sans voler.


Je suis resté prudent : priorité à la réparation, retrait du matériel dans le dos en novembre dernier, pour plus de sécurité... j'ai patienté ! 6 opérations, 80 séances de kiné, un peu de poids en plus... puis un peu moins.

J'ai eu beaucoup de temps pour repenser à ce qui m'était arrivé, pourquoi j'en suis arrivé là, entrer dans ce tunnel de pensée qui a abouti à l'accident... Les conséquences ont été lourdes sportivement, physiquement, professionnellement et pour ma famille. J'ai pourtant beaucoup de chance, car je suis là, opérationnel aujourd'hui pour en parler, et surtout tourner cette page. Depuis le lendemain de mon accident, je savais que je reprendrai la voie des airs. J'en avais envie, et surtout ce n'est pas dans mon caractère que de rester sur un échec. Je vais revoler !
Mais, l'idée est d'en retirer l'apprentissage nécessaire pour ne pas répéter l'expérience : quel processus mental m'a amené là ? pourquoi n'ai-je pas su écouter les signes d'alerte en fin de vol ? comment s'assurer que la priorité absolue est bien toujours que ce vol ne sera pas le dernier ?

Ma reprise sera progressive, pas de pression : je repars sous la Mantra 4, priorité au vol plaisir et cross, un peu de compétition plaine (surtout pour les copains)... et après on verra.

Voilà maintenant un mois que j'ai le "go" du chirurgien pour reprendre, la M4 est re-suspentée, les appareils chargés... il ne restaient plus que les conditions sur le WE pour me lancer. Ce jour arrive enfin, et sur un site sympa : la Roche à Bunel, à côté de Thury-Harcourt.



Je pensais pouvoir y faire un cross ; mais des conditions moins bonnes qu'attendues, et le fait qu'après 1h de vol j'étais épuisé, m'ont amené à simplement profiter de cette magnifique journée et me faire plaisir. La technicité du site m'a rappelé que le gonflage n'a jamais été mon truc... et 19 mois sans en faire, n'arrangent pas les choses. J'appréhendais les atterrissages, tout s'est bien passé, dans les règles de l'art...

Et finalement, le vol en thermique, en soaring... j'ai pleinement profité de cette reprise, le plaisir est là.



dimanche 13 septembre 2015

Je vais revoler !


Finalement, c'est pour ça que je vole, et ça donne envie de remonter là-haut au plus vite !

mardi 25 août 2015

Championnats de France à Oderen

Voici deux reportages récents passés à la télé au sujet des Championnats de France de parapente 2015 dans les Vosges.
Bonne chance à tous les compétiteurs

Le 21 août sur Vosges télévision :

Le 24 août au 19/20 de France 3 Lorraine :

PWC Disentis — fin prématurée de la saison

J'ai un peu perdu en assiduité sur le blog... Voici le résumé de mes deux dernières semaines.

La 3ème manche est sans histoire... J'ai décidé de voler avec l'assurance de boucler. Je reste dans le rythme tout au long de la manche : nous passons B1 (avec ses 30 pilotes en transition dans les nuages), ensuite je raccroche hors cycle à la première traversée de vallée (juste dans les pieds du groupe de tête), mais je limite la casse grâce à un bon cheminement vers B3, petit détour pour contourner la réserve naturelle (B4), et je bétonne pour les deux dernières balises et boucle 36ème.